L’attaque Sybil

Dans l’univers complexe des systèmes informatiques, la technologie  blockchain apporte un nouveau degrés de sécurité. Cependant il existe tout de même certaines vulnérabilités. Comme par exemple celle de l’attaque Sybil.


Qu’est ce qu’une attaque Sybil ?

-Une attaque Sybil arrive lorsqu’un nombre important de nœuds d’un réseau appartenant à une même partie essayent de causer des perturbations à l’activité.

Pour être capable de créer d’importantes perturbations, ils vont par exemple tenter de créer un grand nombre de fausses transactions ou alors simplement manipuler le relais s’occupant des vraies transactions.

Ce type d’attaque intervient surtout dans les systèmes de réputation. Il y apporte généralement des perturbations en créant alors de fausses identités. Cela se passe le plus souvent dans un réseau informatique de type P2P.

Pour résumer, une attaque Sybil est une sorte de menace de sécurité sur un système en ligne où une personne tente de prendre le contrôle du réseau en créant plusieurs comptes, nœuds ou ordinateurs.


Solution pratique à ce problème

La vulnérabilité à ces attaques dépend généralement de la facilité de création de nouvelles identités. Mais également de l’aisance du système de réputation à pouvoir recevoir des entités sans lien de confiance, mélangées avec celles de confiance.

Il faut également savoir si le système de réputation dans ce type de situation, s’est trompé ou non, c’est à dire si il ne fait pas la différence entre les deux. 

Ce type d’attaques est censé être théorique uniquement, car les systèmes de cryptomonnaies actuels sont normalement capables de les éviter. 

Par exemple le Bitcoin y apporte une parade en se servant de la preuve de travail (PoW)Ce procédé fait en sorte que l’algorithme oblige les différents nœuds à sécuriser le réseau en dépensant des ressources, dont la contrepartie est une réception de récompenses en crypto-actifs.