Lightning Network, définition

Depuis ses débuts en 2008, le Bitcoin n’a été capable de traiter qu’environ 7 transactions par seconde. Même si cela suffisait au départ, on assiste depuis quelques années à un système qui est plutôt congestionné. 

Par conséquent, le traitement des transactions prend beaucoup de temps et les frais de transactions sont élevés. Ce problème est plus connu sous le nom de scalabilité ou encore évolutivité.  

  • Le Lightning Network est une solution permettant des transactions rapides et peu coûteuses. 

Proposée par Thaddeus Dryja et Joseph Poon en 2015, l’idée est basée sur un réseau reposant sur la blockchain du Bitcoin. Ce réseau est composé de canaux générés par les utilisateurs qui envoient des paiements de manière sécurisée et sans tiers de confiance.


Comment fonctionne le Lightning Network 

Les deux parties souhaitant effectuer des transactions doivent utiliser un portefeuille multisig (qui nécessite plus d’une signature pour effectuer une transaction). 

Ce portefeuille contient une certaine quantité de bitcoins. L’adresse du portefeuille est ensuite enregistrée dans la blockchain, permettant de configurer le canal de paiement.

Ainsi, les deux parties peuvent effectuer un nombre illimité de transactions sans jamais toucher aux informations stockées dans la blockchain. 

Lors de chaque transaction, les deux parties signent un bilan mis à jour indiquant la part stockée dans le portefeuille.

Lorsque les parties ont terminé leurs transactions, le solde qui en résulte est enregistré sur la blockchain. En cas de litige, ils peuvent utiliser le dernier bilan signé pour récupérer leur part du portefeuille.

Le plus intéressant est qu’une fois que la technologie sera largement adoptée, vous n’aurez même plus besoin de créer un canal dédié pour envoyer des fonds à une personne donnée. 

Au lieu de cela, vous pourrez réaliser un paiement en utilisant des canaux avec des personnes déjà connectées à vous. Le système trouvera automatiquement l’itinéraire le plus court.


Lightning Network & SegWit

Le développement de la technologie a pris un nouvel élan avec l’adoption de SegWit sur le réseau Bitcoin et Litecoin. Sans le correctif de malléabilité des transactions, les transactions sur le Lightning Network auraient été trop risquées pour être pratiques.

Sans la sécurité de la blockchain, le Lightning Network ne serait pas aussi sécurisé, ce qui impliquerait son utilisation pour de petites transactions, voire des micro-transactions présentant un risque moins élevé. 

Les transferts plus importants nécessitant une sécurité décentralisée ont plus de chances d’être effectuées de façon classique. 


Contexte actuel

Bien qu’elle ait été conçue à l’origine pour Bitcoin, la technologie est en cours de développement pour plusieurs autres cryptomonnaies telles que le Litecoin, Stellar Lumens, Zcash, et Ethereum.

Compte tenu de la complexité du code et de la nécessité de tests rigoureux, les développeurs réclament de la patience. 

Le Lightning Network ne peut pas être mis en œuvre à grande échelle tant que SegWit n’est pas plus étendu.

Actuellement trois équipes préparent le développement du Lightning Network :

Il s’agit deBlockstream, Lightning Labs et d’ACINQ. Ces start-ups travaillent chacune avec leur propre implémentation du protocole écrit dans différents langages de programmation.


Avantages du Lightning Network

Vitesse de transaction : Vous n’aurez pas à attendre plusieurs confirmations de chaque transaction que vous souhaitez effectuer. 

Les transactions seront presque instantanées, peu importe l’état du réseau. Si cela s’améliore, le marché des cryptomonnaies fera d’énormes progrès pour pouvoir concurrencer les systèmes de paiement traditionnels tels que Visa, MasterCard et PayPal.

Les frais de transaction : Étant donné que les transactions se dérouleront en dehors de la blockchain, vous ne devrez payer que des frais moindres. 

C’est l’un des principaux avantages du Lightning Network. En effet, cela permettra au Bitcoin d’être utilisé comme moyen de paiement dans les magasins, les cafés, etc.

Evolutivité : Le Lightning Network serait en mesure de porter le nombre de transactions par seconde de Bitcoin et d’autres cryptomonnaies à des sommets sans précédent d’au moins 1 million de transactions par seconde.

Atomic Swaps : Les premiers tests de transactions inter-chaînes ont fonctionné. Tant que les deux blockchains partagent la même fonction de hachage, les utilisateurs pourront envoyer de l’argent d’une chaîne à une autre sans tiers intermédiaire.

En savoir plus sur les Atomic Swaps

Sécurité et anonymat : La grande majorité des cryptomonnaies ne sont pas totalement anonymes. Les transitions peuvent toujours être retracées d’un portefeuille à un autre.

Cependant, avec le Lightning Network, la plupart des transactions se font en dehors de la blockchain principale. Par conséquent, tous les micro-paiements effectués via les canaux seront quasiment impossibles à retracer.


Les inconvénients

Pas complètement opérationnel : L’inconvénient majeur du Lightning Network pour le moment est peut-être le fait qu’il n’est pas encore totalement opérationnel. Il n’y a donc aucun moyen d’affirmer son potentiel dans le futur. 

Complexité des canaux : Le Lightning Network est conçu comme un réseau de canaux qui, une fois mis en place, devrait théoriquement permettre des transactions transparentes. 

Cependant, rien ne dit ce qui se passera si le paiement doit prendre un itinéraire trop compliqué. Certes, si votre transaction doit passer par des dizaines de canaux intermédiaires, les frais s’additionneront inévitablement.