L’algorithme de hachage X11

L’algorithme de hachage X11 est un algorithme possédant 11 fonctions de hachage individuelles. Son objectif principal est de protéger les cryptomonnaies contre les dispositifs d’extraction spécialisés des ASIC,  considérés comme étant des moteurs de la centralisation.

Cet algorithme s’est inspiré partiellement de l’approche de hachage en chaîne du projet Quark. Cependant, X11 y apporte plus de complexité en augmentant le nombre de hachages.


Caractéristiques de l’algorithme X11

L’algorithme X11 a été créé par le développeur du projet Dash. Ce célèbre développeur est connu sous le nom de  DUFFIELD Evan.

Pour fonctionner, il se sert d’une séquence de 11 algorithmes pour la preuve de travail (PoW).

Parmi ces algorithmes, nous pouvons citer à titre d’exemple Groestl ou Keccak. 

Cet algorithme présente des avantages d’un point de vue efficacité énergétique, d’où son utilité pour les cryptomonnaies, notamment pour le processus de minage (mining).  

Cet algorithme a initialement été créé afin de rendre la création des ASIC plus compliquée. En retardant leur création, cela permet de mieux lutter contre la centralisation de l’exploitation minière. Le minage avec X11 peut être réalisé avec des GPU.

Toutefois, Evan Duffield n’a jamais exclu la possibilité de développer des dispositifs ASIC pour X11. Il a affirmé que de tels équipements seraient créés de toute façon, mais qu’avant d’y parvenir, les fabricants avaient du pain sur la planche.


Avantages 

  • Keccak est une fonction qui constitue le nouveau standard sur lequel SHA-3 est basé, elle peut donc être considérée comme plus sûre que SHA-256.

La plupart des algorithmes cryptographiques utilisent une seule fonction de hachage pour le calcul. Il y en a 11 dans X11, ce qui offre un degré de protection plus élevé contre les attaques malveillantes.

La création de cryptomonnaies avec l’algorithme X11 nécessite moins de coûts en énergie et ne surcharge pas autant l’équipement d’exploitation minière. 

Avec certains GPU par exemple, la consommation d’énergie est réduite de 40 à 50%.


Inconvénients 

Aujourd’hui, un certain nombre d’algorithmes encore plus avancés ont été développés, construits sur un plus grand nombre de fonctions de hachage : X12, X13,,… X17.

Cet algorithme n’est plus autant résistant aux ASIC. Effectivement il faut savoir que des ASIC capables d’exploiter l’algorithme X11 ont été développés depuis sa création en 2014.