Le protocole Zerocoin

Zerocoin est un protocole de confidentialité. Son rôle principal est de fournir de l’anonymat pour les transactions de crypto-actifs. Pour être en mesure de réaliser cela, il utilise un service appelé « cryptocurrency tumbler ».

Ce service tiers est tel un mixeur de cryptomonnaie car il permet de mélanger des fonds de cryptomonnaie en masquant le chemin qui mène à la source d’origine du fonds.

Les tumblers agissent comme un marketplace pour les utilisateurs de bitcoins. En effet, les utilisateurs organisent eux-mêmes le mixage.

Etant donné que cela n’inclut pas  d’intermédiaires, cela résout le problème du vol. A l’exception du serveur de mixage, aucun des participants ne peut connaître la connexion entre les adresses de pièces entrantes et sortantes.


Le protocole Zerocash 

Le protocole Zerocash est capable de créer une devise qui a pour principale caractéristique d’être anonyme. Cette devise existe alors avec une devise qui cette fois ci ne possède pas une qualité équivalente d’anonymat.

La multitude d’utilisateurs qui l’utilisent disposent désormais d’une possibilité de conversion des pièces (non anonymes) en pièces de monnaie Zerocash (qui elles sont anonymes). Dans ce cas ces pièces seront alors appelées les zerocoins.


Fonctionnement du protocole Zerocoin 

Pour fonctionner avec la plus grande efficacité, il va se servir  de preuves à zéro connaissance. Il s’agit de preuves empêchant les données traitant des anciennes transactions d’être sans ce cas reliées aux pièces.

Sans l’utilisation de ce protocole il est difficile d’assurer la confidentialité avec efficacité. En effet dans la plupart des situations, les utilisateurs peuvent avoir accès à l’historique des transactions simplement en regardant sur la blockchain publique.

Ainsi dans ce type de situations les utilisateurs désireux de préserver l’anonymat des transactions disposent désormais d’une possibilité de conversion de leur Bitcoin en Zerocoin. Opération qui sera alors appelée « frappe ».

Lorsqu’une pièce est frappée, une preuve mathématique de cette pièce y est alors attribuée.

Cela offre par exemple l’opportunité d’obtenir une nouvelle pièce sans historique pour permettre d’effectuer n’importe quel achat souhaité.

Plus personne ne peut dans ce cas obtenir des données lorsqu’un Bitcoin a été changé en Zerocoin. Imaginez que vous frappiez 1000 pièces, vous aurez alors 1000 Zerocoin dépourvus d’historique.


Conclusion 

Comme les transactions effectuées avec le Bitcoin (BTC) ne sont pas totalement privées, elles peuvent en effet être retracées.

Ce protocole va ainsi permettre de résoudre ce problème de confidentialité gênant. La principale raison à cette transparence est que les transactions sont stockées sur un grand livre public.